L'anatomie d'une création 3d

De Impression 3D
Aller à : navigation, rechercher

Le raft ou le radeau

Il s'agit d'une base de plastique qui est un peu plus large que l'objet qui est imprimé. Elle permet une certaine stabilité et une adhérence entre la pièce et le plateau d'impression. Cette base diminue les risques de décollement et de flambage. De plus, lorsque la pièce est terminée, le raft se détache facilement manuellement, grâce à une micro-texture qui fragilise le contact entre la pièce et la base.

Pour procéder à l'extraction du raft lors d'impression avec matières solubles, il faut utiliser du Delimonen (pour le HIPS), de l'eau (pour le PVA) ou une résine acétal.

L'utilisation de la fonction raft est nécessaire lorsque;

- la pièce est verticale et/ou étroite; - les pièces sont multiples sur un même plateau; - il y a utilisation d'un plastique à fort retrait (par exemple, l'ABS); - il y a des grandes pièces (car les coins des pièces de grandes dimensions peuvent courber lors de l'impression); - il y a utilisation de la fonction Support (car la structure de cette fonction utilise des parois très minces, le raft lui, permet une adhérence au plateau); - le plateau d'impression est abîmé (les défauts du plateau ne se transféreront pas sur la pièce, mais sur le raft); - le nivelage du plateau est ardu (le raft permet d'ajuster le niveau pour que la base de la pièce devienne parallèle au déplacement de la buse).

Le support ou l'échafaudage

Le support sert à renforcer les détails qui manquent de soutient dans la pièce à imprimer. À moins d'avoir utilisé un matériau soluble, il pourra par la suite être enlevé à la main. De ce fait, il est préférable d'éviter de placer le support dans un endroit difficilement accessible de la pièce.

Le infill ou le remplissage

Il est possible de choisir votre une pièce remplie ou vide à l'intérieur. Selon le besoin, le pourcentage du remplissage peut être ajusté. De ce fait, une pièce qui possède un remplissage à 10% aura une forme de nid d'abeille aux alvéoles plus resserrées qu'à 40%. Il faut prendre en considération qu'un pourcentage de 20% en plastique est habituellement assez rigide.

Le shell ou l'épaisseur de paroi

Le modèle 3d informatisé n'est qu'une surface mathématique sans épaisseur de paroi. Le shell en FFF est le nombre de passages que fera la buse en dessinant le contour des couches de la pièce. Voici un exemple qui donne un bon compromis entre rapidité et solidité qui fera une épaisseur de paroi de 0,8 mm: Buse de 0,4 mm / Réglage de 2 shells.

Le layer height ou l'état de surface

La surface de la pièce imprimée peut paraître striée. Cette texture augmente lorsque la surface se rapproche de l'angle horizontal. De ce fait, les surfaces légèrement bombées seront les plus affectées. L'orientation du modèle par rapport à la surface d'impression aura alors un impact sur l'apparence et sur la solidité de la pièce imprimée.

La solidité

L'orientation de la fibre de la pièce est primordiale à la solidité de celle-ci. Effectivement, il est préférable d'imprimer un prisme étroit à l'horizontal plutôt qu'à la vertical. Il est aussi possible d'imprimer des pièces partiellement flexibles de façon volontaire.